Archives mensuelles juillet 2014

Le Train spécial, une stratégie de communication séduisante

Jean Boussuges 001
Entreprises, fédérations, associations et autres organisations d’envergure, qu’elles soient sportives, culturelles ou caritatives, elles utilisent régulièrement un train à leur image, pour sillonner la France et se rapprocher de leur public. Sur le front de la communication, à l’exemple du TGV « Pièces jaunes », qui depuis une douzaine d’années récolte toujours plus de pièces jaunes cuivrées et bicolores pour la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France, les trains spéciaux (...)
Lire la suite

Dordogne’s rowing pride, Julien Deprès

French_news-logo
After eight years of success, Bergerac’s Julien Deprès looks to his second Olympic Games.
Rowing champion Julien Deprès, 25, has been a member of France’s national rowing club since 2000. At home, he belongs to Bergerac’s Sport Nautique, a leading watersports club founded in 1860. Selected for the Olympic Games in Beijing in the Coxless Four event, he has just come back from Munich where the French team went to train and assess its level (...)
Lire la suite

Des vins et des hommes

French_news-logo
Des vins et des hommes ...
Two Périgourdins, Hervé Brunaux, a well-known writer, journalist and poet and Bernard Dupuy, a talented freelance photographer, have just published an enlightening work on Bergerac wines and winemakers. The vintners featured in the book are all part of the brilliant rebirth of Bergerac’s wines. Their vigorous defence of their label has been repaid by the highest international accolades. (...)
Lire la suite

Jean BOUSSUGES, le poète du Coderc

Jean Boussuges 001
.
Ils t’accompagnent dans ta maison secondaire comme tu aimais si bien l’appeler, au fin fond du boulevard des allongés dans le quartier Saint-Georges ; les hydropathes copains de poésie, les cos-pain avec qui tu as partagé le pain et les amis touchés par ton inépuisable humanité (...)
Lire la suite

Ici bas

Film français de Jean-Pierre Denis avec Céline Sallette et Eric Caravaca.
Fin 1943, sous l’occupation, sœur Luce, une religieuse à la dévotion et au dévouement exemplaires, est infirmière à l’hôpital de Périgueux.
« Je m’inspire librement du personnage, explique le réalisateur périgourdin. Je cherche à comprendre comment elle est passée de l’amour de Dieu à celui d’un homme. Et comment, une fois abandonnée, elle a plongé dans la désespérance. »
Lire la suite