Un cinéma en milieu rural, la belle histoire !

Ciné Lux Louis Delluc r

                                Une salle de cinéma en milieu rural, la belle histoire !

 Faire le choix de construire une salle de cinéma en milieu rural et de vouloir rendre la culture accessible à tous, ce n’était pas gagné d’avance.

Cette idée, développée depuis une vingtaine d’année par la municipalité du Buisson de Cadouin avec l’aide du Département, de l’Association des Rencontres Buissonnières, de Ciné Passion en Périgord, de la Région et du CNC, éclot aujourd’hui un magnifique cinéma performant avec deux salles dotées d’une technique de pointe, mais pas seulement. Le cinéma Lux Louis Delluc, (premier critique de films en France né le 14 octobre 1890 à Cadouin) est devenu un véritable centre culturel pluridisciplinaire. La preuve en est avec de nombreuses animations ou rencontres telles que, la présentation de films aux scolaires, les hommages à Lino Ventura et au centenaire de la Grande Guerre, le mois du documentaire, la présentation des films en avant-première de Simon Holland « Hors la nuit » et de « Les Fauves » de Vincent Mariette, du concert de musique de films, ou autre conférence sur « La grotte de Cussac ». De plus, nombreuses sont les têtes d’affiches à être venues au Buisson comme Jean Dujardin, Lambert Wilson, jean-Pierre Denis, Carole Laure, Francis Cabrel, etc…, sans oublier Bertrand Tavernier le parrain de la salle Lux Louis Delluc.

 _DSC0011 r2   _DSC0020 r2

Le 8 janvier le Cinéma recevait le club de la presse du Périgord

_DSC0019 r2            _DSC0027 r3

                                                                                         Jean-Marc Gouin maire de Buisson de Cadouin

Lors de cette invitation, il a été présenté le film : « Hors de la nuit » film documentaire de Simon Holland : Le matin du 12 août 1944, un commando américain attribué à l’organisation secrète américaine Office of Strategic (O.S.S), a été largué près du village de Cadouin en Périgord avec pour mission (intitulée « Percy Pink ») de soutenir la Résistance locale.

_DSC0042 r2

                                                               Place aussi à la jeunesse

Si ce projet ambitieux maintenant concrétisé concerne tout le monde, il est aussi tourné vers les plus jeunes comme par exemple les écoles et les collèges autour de l’opération « Collège au Cinéma », les projections estivales de plein air, mais aussi le Prix du Cinéma Lux Louis Delluc décerné au meilleur film français pour enfant. En effet, c’est la dernière trouvaille de Christophe Erbes directeur des Rencontres Buissonnières et catalyseur de ce nouveau projet, épaulé là encore par l’association Ciné Passion en Périgord. Dans le cadre de la création de la deuxième salle inaugurée le 16 novembre dernier, cette équipe dynamique vient de créer un événement tout aussi ambitieux que les précédents, autour des films jeune public et de la critique de films. Le cinéma souhaite donner la possibilité aux jeunes, à leurs enseignants et à leurs familles, de participer à l’élection d’un prix intitulé « Prix du cinéma Lux Louis Delluc » décerné au meilleur film français de l’année, destiné aux enfants. Cette première édition verra cinq films finalistes en compétition, notés par des professionnels du cinéma et une douzaine d’enfants. Du 13 février au 5 mars 2019, donc principalement pendant les vacances scolaires de février, il y aura une animation par jour dont la remise du prix le 16 février en ouverture du Festival Télérama/AFCAE.

En fait, sur le long terme, le cinéma du Buisson de Cadouin souhaite aider les jeunes de la région à devenir des citoyens médias plus informés, plus critiques et de véritables partenaires d’une zone d’excellence.

_DSC0062 r2                _DSC0084 r2

Vincent Mariette, réalisateur de « Les Fauves » en compagnie d’Amaury Ovise le producteur, a présenté, le 10 janvier, en avant-première, son film tourné à Tremolat. Au générique : Lily-Rose Depp, Laurent Lafitte et Camille Cottin.

   _DSC0035 r2                                    La dynamique équipe du cinéma Lux Louis Delluc au grand complet en compagnie de Marie-Lise Marsat Conseillère Départementale du Canton de Lalinde, Jean-Marc Gouin le maire et Jean Bonnefon.      

                                         Le Département de la Dordogne en soutient

_DSC0058 r2

Thierry Bordes (à D) Directeur adjoint de Ciné-Passion en Périgord, délégué de la Commission du film, en compagnie de jean-Marc Gouin maire du Buisson de Cadouin (à G).

Le conseil Départemental de la Dordogne soutient fortement la filière du cinéma et de l’audiovisuel en direction notamment des professionnels pour faciliter l’accueil des tournages de films de cinéma mais aussi de télévision avec un fond de soutient de 200 000 €, mais aussi pour le financement du Bureau d’Accueil de tournages « Ciné passion en Périgord » 80 000€. Il aide aussi en direction des salles de cinéma, dont la deuxième salle au Buisson de Cadouin et des festivals, comme celui de Sarlat, le plus important. Mais ce n’est pas tout ! Il est là encore en soutient à L’Education à l’image, avec les dispositifs « collège au Cinéma » pour 4 278 collégiens et « Ecole et Cinéma »  pour plus de 10 000 écoliers. Il veille enfin qu’aucun Périgourdin n’habite pas à plus de 20 kilomètres d’un point de projection qu’il soit en salle fixe ou en circuit itinérant.

_DSC0073 rs2Marie-Lise Marsat, Conseillère Départementale du Canton de Lalinde.

– Nous aimons aussi à rappeler que le réseau Ciné-Passion24 a accueilli en 2018 plus de 237 000 spectateurs, notant ainsi une hausse de 5,6 %, alors que le marché national est en baisse de 5 % et celui du milieu rural est à -10 % dans sa globalité. Ces excellents résultats sont le fruit d’un gros travail vers l’accès aux films les plus attractifs et populaires –

Texte et photos : Bernard Chubilleau

Le 13 février 2019