La Grande Histoire du Rugby Féminin

Histoire rugby feminin

Les filles jouent au rugby depuis 1888 : date de la création de la « Ligue Nationale de l’Education Physique » et de la « Ligue Girondine d’Education physique ». cela s’appelait le jeu de la Barette. En 1920, André Theurier, joueur du SCUF, venu en curieux voir les petites femmes de Paris s’initier à la pratique du ballon ovale, s’entendit interpeller par la doctoresse Houdré : « Puisque vous êtes là , Theurier, venez donc nous aider. » Sur cette interpellation cavalière, « La Femina Sport », un club réservé uniquement aux femmes, venait de s’attacher les conseils techniques d’un talentueux rugbyman. En cette saison 1973-1974, le rugby féminin souffre : souvent il n’y a pas de vestiaire. Elles se lavent dans le ruisseau qui délimite le terrain ou la fontaine du village. L’été, c’est le folklore, l’hiver c’est la galère. Quand il prit les filles en main en 1993 pour les éduquer au rugby, Henri Sagols, coach des Pyrénées-orientales, ne s’imaginait pas que ses protégées de Toulouges lui ramèneraient, quelques temps plus tard, trois titres de Champion de France et lui ouvrirait les portes du Stade de France. Cette ascension est un parcours initiatique de la Femme dans le rugby. Il fait partie de l’histoire du sport féminin et de la lente évolution de la condition féminine dans la société. Intégrées à la FFR en 1989, elles sont reconnues sportives de haut niveau le 21 janvier 2000. Aujourd’hui, elles sont de plus en plus nombreuses à passer la main courante des terrains pour jouer. C’est le rugbyboum ! Mais, pourquoi et comment une jeune femme vient-elle jouer au rugby ?… Plaquette_n1 Plaquette_n2

Laisser un commentaire